S’il y a une chose qui peut nuire à un sommeil de qualité, c’est bien le stress. De nombreuses situations difficiles peuvent nous empêcher de dormir la nuit : un gros projet qui approche d’une échéance, une conversation difficile avec un être cher ou un ami, une liste de choses à faire qui s’allonge ou une véritable inquiétude à propos de quelque chose. Quelque chose qui s’est passé ou qui pourrait se passer.

Quelle que soit la raison de votre stress, tant que les soucis et les distractions de la journée sont partis, comme votre tête heurtant un oreiller, votre esprit traversera vos pensées. C’est courant parce que c’est ce que fait le cerveau humain au moment du coucher.

Dans de telles situations, nous avons tendance à nous forcer à arrêter de penser, mais notre frustration ne fait qu’ajouter au bavardage mental. Avant de nous en rendre compte, nous sommes pris dans un cycle de rumination qui exacerbe notre difficulté à nous endormir. Les personnes qui gèrent le stress ou les conflits en intériorisant leurs émotions sont souvent les plus faciles à combattre : trop désireuses de se détendre, trop stressées pour s’endormir, ou même peur de l’insomnie avant de se coucher.

Mais, bien sûr, il y a de l’espoir – vous pouvez apprendre à vous détendre, à gérer le stress et à mieux dormir, en vous aidant à remplacer le tirage au sort et à vous transformer en une nuit de repos de qualité.

méditer

Pose ton cœur sur le lit

Créez les conditions d’une bonne nuit de sommeil dans la première partie d’une séance de méditation de 10 jours.

Comment le stress affecte-t-il le sommeil ?

Il est logique que moins de stress équivaut à un meilleur sommeil, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, voici ce qu’une enquête a révélé : les personnes qui ont déclaré des niveaux de stress inférieurs ont également déclaré dormir plus par nuit (7,1 heures contre 6,2 heures en moyenne).

Cela signifie que le stress peut vous priver d’une heure de sommeil… au moins. Pourquoi ? Parce que lorsque le stress est présent, le corps est amplifié et réagit au stress de la même manière qu’il réagit aux menaces extérieures : il libère du cortisol, pompe l’adrénaline et prépare votre corps à une réponse de combat ou de fuite. Des études ont montré que les personnes stressées sont plus susceptibles de connaître un sommeil à ondes lentes, un sommeil paradoxal et une efficacité de sommeil réduite.

Lorsque le stress est vécu tous les jours, il peut devenir un stress chronique. Votre corps n’a aucune chance de se détendre et de rester dans un état d’éveil physiologiquement constant. C’est ce qui cause des troubles du sommeil, de la fatigue, des maux de tête, des nausées, de l’irritabilité et bien d’autres problèmes. Donc, d’abord, il est important de comprendre ce qui se passe, puis de déterminer pourquoi.

Comment arrêter le stress du sommeil ?

Lorsque vous êtes trop stressé pour dormir, vous pouvez demander des somnifères pour un soulagement à court terme. Bien qu’ils puissent être utiles cette nuit-là, ils peuvent masquer des problèmes sous-jacents qui peuvent être à l’origine de votre insomnie. Une fois que nous comprenons que l’esprit pensant exacerbe le plus souvent le stress, nous pouvons alors prendre des mesures pour traiter directement le stress.

Voici 5 façons conscientes d’éliminer le stress du sommeil :

  1. Détendez-vous. Calmer votre esprit et votre corps n’a pas besoin d’être compliqué. Des exercices de respiration profonde, passer du temps dans la nature, tenir un journal et méditer peuvent tous vous aider à combattre la réponse au stress de votre corps. En fait, une étude a révélé une réduction de 14 % du stress après 10 jours d’utilisation de l’application MeditBe. Voici quelques articles MeditBe avec des méditations gratuites, des descriptions techniques ou des vidéos à marquer (et à accéder sur votre appareil au moins une heure avant de vous coucher) :
  1. Parlez-en. Le soutien émotionnel peut aider à réduire les situations stressantes. Alors, appelez un ami ou un être cher, ou même un collègue de confiance pour la sympathie. Si vous sentez que vous avez besoin d’une aide plus approfondie, parlez à un professionnel de la santé ou à un thérapeute (nous avons compilé une liste de ressources en santé mentale comme point de départ). Parler beaucoup de choses peut faire toute la différence.
  2. Libérez de l’énergie. L’exercice ou toute forme d’activité physique peut aider à relâcher la tension et à vous calmer. Une étude de 2013 a révélé que l’exercice régulier pendant des semaines ou des mois peut aider à améliorer le sommeil. Après tout, c’est la qualité du sommeil qui compte, encore plus que la quantité. Pour éviter de trop stimuler votre corps à l’approche du coucher, essayez de faire de l’exercice au moins 3 heures avant de vous coucher.
  3. Investissez dans l’hygiène du sommeil. L’hygiène du sommeil peut faire ou défaire la qualité de votre sommeil chaque nuit. Ce sont des habitudes fondées sur la science qu’il vaut mieux suivre de jour comme de nuit. Découvrez 11 conseils pour améliorer l’hygiène du sommeil et préparer le terrain pour un sommeil plus sain.
  4. Levez-vous. Si vous êtes au lit, vous êtes épuisé et vous vous demandez comment vous rendormir : levez-vous. Essayez la méditation paisible, lisez un livre ou pliez des vêtements. Ces tâches aideront à calmer l’esprit au lieu de se concentrer sur la frustration de ne pas dormir. Quoi que vous fassiez, n’utilisez pas votre téléphone. Ensuite, retournez-vous coucher lorsque vous vous sentez fatigué et réessayez.

Le stress n’a pas à vous suivre dans la chambre. Si vous vous souvenez que le sommeil est une chose naturelle et que votre corps sait quoi faire lorsque les conditions sont réunies, alors la nuit ne doit pas être une source de dépression. Donnez à l’esprit le temps et l’espace dont il a besoin pour se détendre correctement, de jour comme de nuit, et vous vous en sortirez naturellement.